Sophrologue - Sophro-Thérapeute - Psychopraticien

image
image

Une séance « solidaire »

Ces dernières années, j'ai vu de plus en plus souvente des personnes qui avaient besoin d'un suivi en Sophrologie ou en Sophro-Analyse mais dont les contraintes financières ne permettaient pas d'envisager un rendez-vous régulier malgré la possibilité de diminuer temporairement et à meilleure fortune le coût de la séance.

Une Séance « Solidaire » de Sophrologie ou de Sophro-Analyse

Compte tenu du besoin que j'ai pu identifié dans ma pratique et de mes choix éthiques, j'ai décidé de proposer quelques heures de séances réservées à des personnes en grande difficulté financière.

Le cadre

Où et Quand ?

Chaque vendredi matin de 10h00 à 13h00 je propose des séances d'une demi-heure sans rendez-vous au cabinet du Pôle Santé & Bien-Être de la Casa 108

Comment ?

Je peux recevoir 6 personnes au maximum et la règle du premier arrivant s'applique. Les séances sont assez courte pour permettre de faire bénéficier de ce programme au plus grand nombre de personnes possibles. Les protocoles porposés sont donc soit des protocoles de Sophrologie avec un apprentissage des techniques pour faciliter une utilisation autonome quotidienne, soit des protocoles courts de Sophro-Analyse, soit un temps d'écoute et d'échange sur une problèmatique rencontrée par la personne consultante.

Quelles suites ?

L'idée est de facilité un suivi limité à une problèmatique rencontré par la personne consultante dans son quotidien.
Certains cas pourront être redirigés vers des professionnels de santé ou des services médicaux en adéquation avec leur problèmatique, d'autres pourront continuer à bénéficier du suivi dans les conditions du cadre établi.

Conditions

Mon cadre et mon éthique de professionnel de la relation aidante s'applique de la même façon que pour toutes les séances et notament : Respect, Non jugement, bienveillance, Confidentialité des échanges, Ni violence, ni séduction.

Cette offre de séances « solidaires » n'est pas une offre médicale et ne remplace en rien la consultation d'un professionnel de santé. Il s'agit uniquement d'un rendez-vous basé sur la Sophrologie et la Sophro-Analyse. Aucun diagnostique sera apporté et lorsque la problèmatique le nécéssite il sera proposé un éventuel suivi par un autre type de professionnel ou de structure.

Est-ce gratuit ?

La proposition est celle d'un règlement symbolique de la séance dont le montant est décidé en conscience par la personne en fonction de ses possibilités.

Comment en bénéficier ?

Il suffit de se présenter le vendredi matin à partir de 10h00 et jusqu'à 12h30 au 108 Bd Baille 1er étage. Dans le cas d'une forte abondance, seules les 6 premières personnes pourront être reçues.

Chacun suit son propre chemin, invitez-moi à vous accompagner sur le votre, juste le temps nécessaire, en toute bienveillance...

Le changement dans votre vie commence ici...

© Michel BRACK - Sophro-Analyse Marseille 2015-2019 | Mentions légales

Psychothérapeute ou Psychopraticien ?

Selon le Décret n° 2012-695 du 7 mai 2012 modifiant le décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l'usage du titre de psychothérapeute , seuls les psychiatres sans autre condition, les psychologues cliniciens, les médecins autres que psychiatre et les psychanalistes sous des conditions réglementaires peuvent utiliser le terme de psychothérapeute et être inscrits au registre national des psychothérapeutes. En réaction à la loi ci-dessus, qui, selon leurs points de vue dénature le terme psychothérapeute, les principaux syndicats représentatifs des professionnels de la psychothérapie ont défini le terme de "Psychopraticien" pour exprimer la dénomination d'une activité professionnelle dans le cadre d'une psychothérapie. Il ne s'agit donc pas d'un "Titre" mais bien de l'expression de la nature d'un métier comme par exemple "Ingénieur" ou "Informaticien". C'est pourquoi j'utilise le terme de Psychopraticien et non celui de Psychothérapeute pour parler de mon métier de professionnel de l'accompagnement aidant dans lequel mes spécialités sont l'Analyse Transactionnelle (Certifié par l'EFAT, non certifié par l'EATA), la Sophro-Analyse (Certifié par l'IESA) et la Sophrologie (Certifié par l'IESA).

Vocabulaire

Sous la pression d'un rapport de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), il semble que certains termes soient désormais réservés aux professions médicales et paramédicales. Ainsi, plus de « consultation », de « patient », de « thérapeute », de « thérapie » ou d'activités « thérapeutiques »,etc...
Il est probablement regrétable que ces termes soient ainsi « privatisés » pour une classe de professionnel dit de « santé » et que cela puisse pénaliser « des professionnels de l'accompagnement aidant » ou de la « la relation aidante » et du « développement personnel » qui n'ont d'autres buts que d'exercer leur métier en apportant un mieux-être à leurs « consultants » dans un cadre déonthologique défini et une éthique professionnelle effective.
En effet, l'acte de « consulter » se nomme en français une « consultation », un « patient » est éthymologiquement « une personne qui souffre, qui endure » et un thérapeute, « celui qui prend soin ». A vous de vous faire votre opinion sur l'usage de ces termes dans une pratique éthique.